La société à mission, un nouveau modèle d’entreprise dont l’effectivité juridique peine encore à convaincre

Avec le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises, dit Loi PACTE, promulguée le 22 mai 2019, le législateur français se propose de remodeler l’entreprise pour l’adapter aux enjeux sociaux et environnementaux du XXIe siècle en instaurant en droit français le statut de société à mission. Ce nouveau modèle dispose-t-il pour autant de l’effectivité nécessaire à la réussite de la mission qui lui a été confiée ?

la nouvelle réforme de la société en droit français est conçue comme une « fusée à trois étages »

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°408
Selon Stanislas Guerini, délégué général du groupe parlementaire La République en marche, qui a porté le projet de loi PACTE à l’Assemblée nationale, la nouvelle réforme de la société en droit français est conçue comme une « fusée à trois étages » (sic).Premièrement, la loi PACTE ajoute un nouvel alinéa à l’article 1833 du Code civil : « La société est gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité. » Cette rédaction consacre une nouvelle dimension de gestion d’une société qui ne se limite plus à la seule création de valeur ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sur le même sujet